Fête du sacrifice (Aïd el-Kebir)

Pour la première fois depuis 15 ans, les autorités de la Région bruxelloise ne mettront pas en place de dispositif pour l’abattage de moutons à l’occasion de l’Aïd al-Adha (ou Aïd el-Kébir). 

Toutefois de nouvelles règles concernant le transport non commercial d’animaux agricoles seront d’application. Seules les personnes disposant d’un numéro de troupeau délivré par l’AFSCA (numéro Sanitel) ET de documents de circulation seront autorisés à transporter des animaux agricoles (ovins, caprins, gibiers d’élevage, porcins, chevaux et bovins). 

Cela implique que le détenteur d’animaux  qui souhaite amener son animal à l’abattoir en vue d’un abattage privé devra d’abord s’inscrire comme détenteur d’animaux agricoles auprès de l’AFSCA (http://www.afsca.be/productionanimale/animaux/).

Ensuite, la commune de Berchem-Sainte-Agathe, service Environnement (infos : environnement@berchem.brussels – 02/464.04.41) pourra délivrer le document fédéral de transport (« Demande d’enregistrement pour abattage privé à l’abattoir ») à condition que la personne ait au préalable obtenu un numéro de troupeau auprès de l’AFSCA.

Sans ces documents, le transport sera  interdit.

Par ailleurs, nous rappelons que l’article 116 du Règlement Général de Police interdit l’abattage privé dans les habitations :
 « Article 116. Sauf autorisation, il est interdit, même pour la boucherie ou l’accomplissement d’un rite religieux (…) de procéder à l’abattage des animaux dans les habitations. Celui qui enfreint les dispositions du présent article sera puni d’une amende administrative d’un montant maximum de 280 euros».

 Nous nous permettons également par la présente de relayer les propositions du Gouvernement en termes de solutions alternatives au sacrifice (don, nourriture pour les pauvres, …).

Publié le :
24 août 2017

Plus d'articles ?