Santé

Octobre est le mois de la prévention du cancer du sein

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes. Vous connaissez peut-être une personne qui a ou a eu un cancer du sein. L’impact sur un proche, un partenaire, sa famille est très conflictuel et profond.

“Mieux vaut prévenir que guérir”.
Cela vaut également pour le cancer du sein. C’est pourquoi, en tant qu’administration communale, nous travaillons à la prévention du cancer du sein. La prévention n’exclut pas la possibilité d’avoir un cancer du sein. Si ce cancer est détecté à temps, les chances de succès du traitement sont plus grandes.
Si vous êtes une femme entre 50 et 69 ans, inscrite au registre national et affiliée à l’une des 7 caisses d’assurance maladie partenaires de l’INAMI (voir lien ci-dessous), vous recevrez une invitation de “BRUPREV Brumammo” pour un test de mammographie tous les 2 ans. Ce test est préventif, efficace et gratuit.

Si vous recevez cette lettre, merci de bien vouloir y donner suite.

https://www.inami.fgov.be/fr/professionnels/autres/mutualites/Pages/contactez-mutualites.aspx

Centres de mammographie (.pdf)

 

Face à la solitude, demandez de l’aide
La crise du corona est une épreuve pour nous. Cette période difficile nous pousse à la résilience et, pour certains, a causé des blessures psychologiques.
Nous vivons des situations pas toujours faciles à gérer… Vous vous sentez seule.e, anxieux.euse, triste ou abattu.e… ne vous en faites pas ! Petit à petit, nous reviendrons à la « vie normale ». Ou plutôt à la « nouvelle normalité ».  Nous devons « digérer » tout ce qui s’est passé et accepter ce qui se passe encore. Tout ce temps que nous passons partiellement confiné n’est pas évident. Et pas seulement pour les personnes isolées. Les couples et les familles vivent parfois isolés du reste du monde et sans contact social.

Une oreille attentive à proximité
Nous avons tous besoin de quelqu’un. Quelqu’un à qui parler, qui nous écoute, nous comprend et nous réconforte. Parce qu’ensemble on est toujours plus forts. Même si ce n’est qu’une promenade avec un ami, un appel téléphonique à un membre de la famille ou un appel vidéo avec un collègue ; chaque interaction peut être bénéfique. Les humains sont des êtres connectés entre eux, toujours à la recherche d’interactions. Et si nous ne la trouvons pas, très vite un vide s’installe. Osez vous exprimer. Demandez de l’aide si vous vous sentez perdus. Solitude, tristesse, anxiété ? Besoin d’en parler ? De nombreux professionnels sont là pour vous écouter et vous aider à surmonter ces temps difficiles et à retrouver votre positivité. À Berchem-Sainte-Agathe, cette aide n’est jamais loin. Même plus proche encore que vous ne l’imaginiez.

À qui s’adresser ?
Votre médecin traitant : un relais important dans la gestion de votre santé, parce qu’il.elle connait votre dossier, vos antécédents mieux que personne. Un lien s’est créé avec lui.elle au fil des années. Votre médecin traitant est la première personne à qui vous pouvez confier vos problèmes. Souvent un premier échange peut vous remettre sur la bonne voie. Et, si c’est nécessaire, il.elle pourra vous orienter vers une aide mieux adaptée.
Soutien psychologique : la liste des professionnels de la santé dans la commune (.pdf). Si vous faites appel à l’un deux, sachez que certaines mutualités remboursent une partie des frais. N’hésitez jamais à demander de l’aide !